Lundi 15h00 à Castelnau-Le-Lez, j'ai récupéré les papiers...A la signature, il a été dit "Vu qu'aucune charge n'est retenue contre vous, vous êtes désormais libre..."..Ces en ces termes humoristiques que mon ancien propriétaire a signé les papiers pour l'état de sortie de mon appartement à Castelnau-Le-Lez...Cette phrase m'a porté à rire...Vu le nombre de fois où je l'ai entendu en cette année 2008....Voilà c'est chose faite, j'ai donc quitté Castelnau-Le-Lez/Montpellier. Coincidence pour coincidence, lundi se fut la Saint-David.

Mardi après-midi, je me suis rendu à la gare de Montpellier pour retirer mon billet de retour sur Antibes. Au lieu de faire la queue au guichet, j'ai préféré retirer mon billet à un distributeur. Ce qui fut beaucoup plus rapide. A la sortie, je me suis arrêté à la terrasse d'un café à la Comédie. Ensuite je suis rentré à la maison...

A mon retour j'ai fait une petite sieste bien réparatrice!J'ai regardé l'émission sur M6 et me suis un peu assoupi...

La phrase de mon propriétaire a occupé une bonne partie de mon esprit aujourd'hui...Quand un homme est prêt à tout pour reconquérir sa liberté et qu'il en rêve, il fait tout ce qui est en son pouvoir pour la reconquérir. Il lève les yeux vers le ciel implorant les cieux de lui venir en aide. Pour moi ce fut en novembre 2007 que la route fut normalement tracée. Un requiem fut lancé à mon encontre. Mais ce requiem raisonna aux oreilles de certaines personnes de manière bien différente. Un second requiem pris donc forme. Il ne restait plus qu'à le jouer......une prière dont le premier acte fut joué le 13 février 2008...

Fin 2008 sonne donc la fin d'un requiem, le requiem pour un rêve qui aujourd'hui a pris entièrement forme et fin cette semaine. Le dernier acte a été joué en ce fameux lundi 29 décembre 2008 à Castelnau-Le-Lez.