Le blog de Jean David TECHER, un Réunionnais à Saint-Priest/Lyon

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche


lundi 24 octobre 2016

Il a été décidé...

Nous fûmes enchainés et trainés vers le Grand Tribunal pour connaître enfin le verdict. Regroupés dans le parloir, je jetais un regard rapide vers mes frères d'armes. Nous avions peu mangé cers derniers jours, pour ainsi dire quasiment rien.

Le gondolier ouvra la grande porte. Les 14 chefs entrèrent, prenant place sur la grande place au-dessus du parloir. Ce dernier acte devait se jouer à huis-clos. BögohSian -- Président de la séance des 14 chefs -- prit se leva, émunéra les chefs d'accusation.

Je ne l'écoutai pas. Je les connaissais déjà tous (...) Ce n'était que mensonge et mensonge!

Il eut toute mon attention quand il prononçat ces quelques mots. Il a été décidé.. Il eut ces quelques mots du moins ce discour

Il a été décidé -- soupir -- et ceci à l'unanimité que les 8 chevaliers de la Grande Discorde

  • Yümen de Clivezêrsan
  • Chelli Di Barouseaf
  • Khurân Fehlazisouenf
  • Hoghmodo De Tunis
  • Cabolije De Falgote
  • Skaa De Moaskovitch
  • Lindra de Fallounichën
  • Bendra de Lisso

ont été reconnus coupables des crimes qui leurs sont reprochés -- soupir --. Dans le respect des règles qui intruisent ce tribunal, Nous les 14 chefs garant de l'Ordre Impérial vont condamnons à mourir. -- soupir --. Selon les coutumes de notre peuple, les mécrants que vous êtes subirez le même sort que votre Grante prêtresse, à savoir la peine de mort. Vous serez guillotinés dans 34 journées.

Rendus responsables des crimes qui vous sont reprochés, le tribunal espère que dans la durée qui vous mènera vers votre mort vous trouviez le temps de vous repentir.

Gondoliers. Menez ces hommes vers leurs cellules!

Les 14 chefs se levèrent, rassemblèrent leurs affaires et pressèrent le pas pour quitter le Grand Tribunal. Dans un ultime sursaut, je lançais ces quelques mots à BögohSian

Et concernant nos accompagnons, vous aviez promis de faire quelque chose?

BögohSian ne dénia point tourner son regard vers le mien. Il n'eut qu'une seconde d'hésitation avant d'ajouter ces quelques mots

Un autre jour peut-être!

Ces quelques mots résonnent encore dans ma tête! Je ne les ai jamais oubliés et je ne pourrai jamais oublié. Voilà ce qu'il reste des souvenirs, des débris de souvenirs devrai-je plutôt dire de ma vie passée. J'ai survécu. Par quel miracle? Je ne sais pas. Je suis ici dans ce monde. Il y a eu un prix à payer. Le prix fut payé! Mais je me dois de découvrir quel fut ce prix et pourquoi.

Du moins pour mes frères.

mardi 11 octobre 2016

A Lili toujours