Au moment d'écrire ce billet, il me reste pas mal de choses à régler avant de partir. Depuis dimanche 22-Avril-2018, l'attente est vraiment interminable. Cette année pour une raison qui m'est inconnue, j'ai l'impression que ce voyage sera des plus importants pour moi. Il y aura un avant, un pendant et un après.

Généralement je passe mes journées sur mes ordinateurs mais ces dernières semaines et derniers jours, je les ai tous éteints. C'est vraiment étrange comme sensation. Celà vous démange de l'intérieur. Quelque part, je dois avouer concernant les dates que 2018 correspond à 20 ans après 1998. 1998 est une année bien marquée de ma jeunesse. Me retrouver sur mes terres 20 ans après, ça rappelle bien des souvenirs que je pensais avoir enterré depuis déjà 20 ans. Tout à coup, ils resurgissent tous. Etrangement, ces derniers mois, j'ai l'impression que le destin -- s'il existe -- veuille que je retourne sur mes terres, là où tout a commencé, là où tout trouve sa source, là où une décision trop hâtive pris 24 heures trop tôt a fait basculer le destin de plusieurs personnes.

Le passé c'est le passé. Aucune nostalgie à avoir de ce côté-là. Chacun a (re)fait sa vie depuis. Mais je sais que cette période reste à tout jamais gravé dans les souvenirs des personnes qui y ont assisté (...). Des pages ont été tournées depuis, l'eau a coulé sous les ponts.

A l'époque avec un ami proche, nous avions enterré tout celà: les souvenirs, les évènements de l'époque et tout ce qui était rattaché, nos rêves etc...Mais parfois certaines choses demandent une volonté d'acier pour être reprise à nouveau en mainavant d'être déterré. C'est ce à quoi je m'attèle depuis plusieurs semaines. En déterrant cette chose, je sais qu'à mon retour de l'île de la Réunion, je pourrais faire face pour les temps à venir. L'avenir s'annonce radieux pour plus tard -- je le pense tout au fond de moi --.

Avant de partir, une ou deux décisions importantes restent à prendre, certaines choses doivent pour le moment rester en suspend. Je reste serein pour l'avenir. Les jours me paraissent bien longs avant le grand jour prévu en Mai 2018.

Comme un force qui attire son porteur, je serai présent pour ce fameux jour et j'irai rendre hommage à l'homme qui codifié ma vie et renouvellerai le serment que je lui ai fait voilà bien des années. Là se trouve la source, là se trouve les terres de ma famille de sang, là se trouve et réside leur foie, leurs rêves, leurs espoirs brisés par la vie. Depuis le temps, bien des personnes m'ont dit d'oublier. Ils ne peuvent pas comprendre et je ne leur en veux pas. Un code est un code même si bâti sur des choses sombres (abritant nos rêves d'enfant sous la protection de cet homme). Et ce sombre doit être renouvelé. Rien en 26 ans n'a pu le brisé. Quel qu'est pu être les épreuves, où que je me trouve, je n'ai jamais plier le genou et ne le plierai jamais! Il est temps d'effectuer ce voyage en premier lieu pour la famille de sang, de plier le genou en ce lieu sacré, de prêter serment à nouveau, de se recueillir, de recharger le sombre pour les années à venir. Ce sombre deviendra en des temps inconnus une source d'amour, de paix intérieure. J'ai hâte d'être à ce jour.

Une fois ce serment renouvelé, je serai à nouveau prêt pour déterrer cette chose. Deux évènements se croisent pendant le même voyage. La fameuse rencontre prévue pour 2018/2020 pourra enfin avoir lieur comme le veut l'usage.