Mercharrtz, port des lamentations pour certains, port des âmes maudites pour d'autres. Ultime escale avant le long trajet des terres australes et la route d'Anherholt!

Le bateau était parti il y a de celà bien des mois. Les plus folles rumeurs avaient circulé à son sujet. Pour certains il avait fait naufrage pris dans les Hautes-Mers d'Owissean, la Terre de non-retour. Pour d'autres, vu sa précieuse cargaison, il avait dû être attaqué par des pirates. Certaines légendes avaient commencé à naître faisant part des pires auspices que la Terre des 5-Natalités ne pouvait que craindre.

Mais son retour ne pouvait signifier qu'une chose: les douzes royaumes avaient réussi à se retrouver pour signer leur fameux traité de paix. Pour le peuple de la Terre des 5-Natalités, ce traité ne pouvait être qu'une simple duperie. Le peuple en ces temps agités ne voulait pas trop se mêler des affaires des hautes instances. Il était mal vu de parler en public ou de critiquer la volonté de réunification des 12 royaumes(...)

Le bâteau jeta l'ancre au port. La dame qui était monté lors du départ n'y déposa point le pied au port. Nul ne la vit. On pensait qu'elle était sûrement rentré par un autre moyen. Mais un détail attira l'attention des hommes du port. Sa garde rapprochée et une autre femme descendirent du navire. La calèche attendait au bas du bâteau. La dame attendit la précieuse cargaison. La garde rapprochée se déplaçait en direction de la calèche en tenant un coffre dont s'échappait une étrange lumière orange et verte. Quel était cette sorcellerie?

Car oui était qualifié de sorcellerie tout acte jugé répréhensible voire le plus douteux du monde. La Terre des 5-Natalités était la terre où la sorcellerie fut bannie depuis des siècles. Aux vêtements portées par la dame, on comprit qu'elle appartenait à la haute société du 8ème Royaume. En ces temps troubles, il était mal vu d'accuser ou de faire du tort à la haute société. La foule regarda donc les gens prendre place dans la calèche sans oser le ton. Les gens ayant pris place dans la calèche, cette dernière s'éloigna laissant sur place une foule médusée et inquiète.C'était mieux ainsi pour tous! Parfois certaines questions doivent rester sans réponse.

Un mercenaire ayant eu vent de l'arrivée du bâteau rejoignit le convoi bien plus loin sur la route principal. Arrivé à la hauteur de la calèche, la dame descendit de la calèche. Mercenaire descendit de cheval. Genou posé au sol, regard pointé vers le sol, il eut ces quelques mots

Mercenaire: "Vous avez fait bon voyage?"

La dame: "Il est encore vivant et a survécu!"

Mercenaire: "Vos ordres?"

La dame: "Retrouvez-le. Expliquez-lui...Et si nécessaire..."

Mercenaire: "...Si nécessaire???"

La dame: "Et si nécessaire tuez-les tous! Et ramenez-le. Votre bâteau part demain matin aux aurores."

Mercenaire reprit son monture en direction du port. Le convoi quant à lui prit la route du 8ème Royaume, veillant sur sa précieuse cargaison.