Nous fîmes naufrage depuis des lustres. Nous n'étions que quelques rescapés du naufrage. Pour ma part, je me souviens mettre réveiller comme certains de mes semblables sur cette plage, affalé sur le ventre, l'écume des vagues me titillant les narines.(...)

Nul besoin de me demander où nous nous étions échoués. Je ne saurai le dire. La plage était jonchée des débris du bateau sur lequel nous naviguions. La mer déchainée avait fini par engloutir et emporté au loin une bonne partie du bateau. Je me souviens juste du rugissement assourdissant des vagues, des tours métalliques qui jonchaient cette plage..A quoi pouvait bien servir ces tours métalliques? Je ne sais point

Avec le peu de force qui me restait, j'avais réussi à parcourir cette immense plage à la recherche de possible rescapés. Nous étions à peine une poignée.

Comme toujours cherchant à fouiller dans ma mémoire pour essayer de me remémorer notre voyage en mer, je n'ai que des débris qui me reviennent à l'esprit. Selon toute vrai semblance, nous étions emprisonnés et en cage. Apparement nous avions été rendu dociles suite à une drogue ou un mélange qu'on nous injectait périodiquement. Je me souviens mettre réveiller par moment. Mais je me souviens surtout de cette silhouette fémine, cette femme sous cette capuche sombre tenant comme une lanterne à la main et dans l'autre une sorte de sphère verte. Je me souviens uniquement l'avoir entraperçu uniquement de dos. J'ai entraperçu son visage mais de dos. C'était une jeune femme.

Sur la plage, je n'ai pas trouvé son cadavre. Mais alors elle et sa garde, où diable était-il passé?

Une voix intérieure me dit d'attendre et de guetter l'horizon. Je réussis donc à convaincre mes compagnons d'infortune de faire de même. Nous attendions donc (...) en guettant l'horizon.