Le blog de Jean David TECHER, un Réunionnais à Saint-Priest/Lyon

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche


< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 >

mardi 29 juillet 2008

[FreeRadius + OpenLDAP] Document

Les documents qui m'ont le plus servi sont

[Squid + OpenLDAP] Authentification pour le réseau interne

Pour se faire, il faut commencer par activer la ligne suivante dans /etc/ldap/slapd.conf:

allow bind_v2

Ensuite, on ajoute ceci dans /etc/squid3/squid.conf

auth_param basic program /usr/lib/squid3/squid_ldap_auth -b ou=Users,dc=chezdavid,dc=local -f "uid=%s" -h 127.0.0.1
auth_param basic children 5
auth_param basic realm Web-Proxy sur DavidGIS
auth_param basic credentialsttl 2 hours
acl ldapauth proxy_auth REQUIRED
acl authenticated proxy_auth REQUIRED
http_access allow authenticated
http_access allow ldapauth
http_access deny all

Le réseau local dans le même fichier est référencé par l'ACL suivant

acl reseau_maison src  192.168.2.0/255.255.255.0

Il ne faut pas oublier de désactiver la connexion http pour le réseau local en commentant la ligne suivante

#http_access allow reseau_maison

Pour que le serveur prenne en compte les modifications, il suffit de recharger squid

/etc/init.d/squid3 reload

Maintenant depuis un poste-client (mon portable) par exemple pour me connecter depuis Firefox, il faut que je m'authentifie

lundi 28 juillet 2008

S'écoulent des songes emportés par le Lez...

Lundi vers les 14H30, assis à une table, ayant entamé un café allongé au bar de la place de Castelnau-le-Lez, je m'interroge...de trop, voire de trop! C'est l'été, le village n'accueille en son sein peu de résidants....

Sur la terrasse, affalé à une table, il ne me reste qu'une cigarette dans le paquet. Deux habitants sont venus se joindre à ma table, continuer une discussion commencée depuis leur descente de voiture. Je n'ose tendre l'oreille. Je demande une cigarette à l'un des deux, afin de conserver ma toute dernière. La tasse de café étant vide, je me lève direction le Lez. Je n'oublie pas de saluer ces messieurs en passant.

Sur la route, je me dis que je vais aller me poser sur le banc de hier. La chance n'est pas au rendez-vous! Celui-ci est déjà occupé. Posté à proximité, je m'assieds le regard tourné vers le lit du Lez. J'entame ma cigarette...

Au bout de 10 à 15 minutes, je décide de m'éloigner afin de trouver un banc propice à une sieste bienfétrice! Celui-ci est à l'horizon de ma vue. Je me pose, m'allonge. Sur l'autre rive, un chien hurle! Peu m'importe, bersée par le bruit du vent venant s'infiltrer parmi les feuilles de l'arbre qui me domine, je m'endors!

Combien de temps ai-je dormi, je n'en sais rien! Le banc était en bois mais je n'ai senti aucune douleur à mon réveil. Revenu dans une position assise, le regard tourné vers la gauche, une vielle dame - une canne à la main gauche - se rapproche dans ma direction...Elle est venue se poser sur le banc à proxiité du mien. Confortablement assise, elle ouvre un livre et entame sa lecture, en silence....

A la regarder, j'ai l'impression de vivre un moment rare de cet été: la nature, la paix, le calme absolu symbolisé par l'image de cette dame. Je suis alors bien loin, voire très loins des tumultes des semaines passées de la côte d'Azur! Un véritable contraste. Bercée par cette pensée, je m'échappe aussi à mon tour, au gré des fantaisies de mon imagination...

Je me remémore mon arrivée en 2001 en France, mon premier projet pour la suite de mes études coupés dans l'élan de la vie....J'imagine aussi mes années de galères surtout 2002-2003....Aussi ma réussite!

Mon regard est tournée vers le Lez!...Je ne sais pas combien de temps et jusqu'où mes pensées m'ont emmenées mais je suis allé assez loin sur ces 7 dernières années...Je tourne mon regard sur la droite. La dame à elle aussi arrêté la lecture de son roman, le regard plongé dans le vide tout comme moi...Quelques minutes s'écoulent. Je me lève, direction le bar de la plage, prendre un ultime café avant de rentrer à mon appartement...!

Par la suite, j'appris que mon colocataire lui aussi s'était arrêté dans le parc qui surplombe le Lez. Il s'était endormit vers les mêmes heures que moi. Comme quoi, parfois probabilité d'évènements similaires tu me surprends!

Mon très cher Lez, en cet après-midi d'été 2008, trois personnes sont venus chercher - je pense - non pas réconfort à tes cotés mais bien que tu réconfortes leur évasion le temps d'un songe d'été...

C'est surtout pour ce petit rien que j'aime mes balades le long du Lez! Ce contraste est fort avec mon autre vie sur la côte d'Azur! Parti plus d'un mois, celà m'a beaucoup manqué. Cet après-midi aura été plus que bien! Si mes vacances s'étaient limitées uniquement à cette si simple journée, je pense que je serais quand même venue la chercher.

Au gré du Lez...Une échappée en fin d'après-midi

Je suis arrivé samedi soir vers 20h30 à la maison. Sur la route du retour, il y avait un bouchon juste à la hauteur de la sortie n°28 en direction de Castelnau. La voiture a présenter des signes de chauffements, j'ai juste eu le temps de me déporter sur la bande d'arrêt d'urgence à hauteur d'un voie prévu pour les voitures, sans géner les pompiers qui passaient etc...

Dix minutes plus tard, j'ai repris le volant. Sur place, un petit remontant au bar de la plage! Avec mon coloc, nous sommes allés manger au bouzou. On a eu la panse bien remplie comme on dit. On n'est pas resté longtemps. Comme c'était son anniversaire la semaine dernière, j'en ai profité pour l'inviter, histoire de marquer le coup.

Dimanche ca a été farniente, farniente! En fin d'après-midi, je suis allé me balader le long du Lez! Arrivé sur un banc, il y avait un couple de personnes âgées à proximité. Il faisait tellement bon que je me suis allongé sur le banc, histoire de faire une petite sieste et profiter de la fraicheur adoucissante du Lez. Sur l'autre rive, il y avait des gens qui se baladaient, d'autres qui avaient amenés, serviette pour s'allonger. Ils ont eu raison.

Que celà est agréable que de se reposer le long du Lez, loin de la côte d'Azur, profiter de ce semblant de nature offert. Je n'étais pas le seul à en profiter! A proximité, un canard et une oie de Toulouse se détendait aussi. D'ailleurs pour les habitués des promenades du Lez, c'est u couple d'animaux qui sont toujours ensemble, ne se séparant jamais. D'ailleurs je ne les ai jamais vu se mélanger au autres animaux.

Au bout de 3/4 d'heure, je suis rentré à l'appart. On a mangé pattes et saucisses à la bonne franquette!

Ne trouvant pas le sommeil, j'ai pris mon portable! En consultant mes mails, j'ai reçu un mail qui m'a fort surpris. J'ai pris longtemps pour répondre! Sur mes coups e 01H30-02h00, je suis allé me coucher!

Il a fallut que je sois à Castelnau-Le-Lez, lundi matin à 01h00 du mat' pour que je puisse me convaincre/réaliser que je suis réellement en vacances avec cette habitude que j'ai quand je remontre de repartir le dimanche soir sur Antibes...LOL!!!