Le blog de Jean David TECHER, un Réunionnais à Saint-Priest/Lyon

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche


< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 >

mardi 27 mars 2018

La petite chérie de Simba mon chat, se nourrissant à ma fenêtre

Ce mardi 27-Mars-2018 sur les coups de 14h35, la petite chatte du quartier que je vois régulièrement est venue se présenter à ma fenêtre pour quémander de la nourriture. Mon chat Simba n'ayant pas fini ces restes de la veille, je lui ai donc donnée les restes. A la fin de ce repas, au moment de venir récupérer le plateau, j'ai aperçu une blessure à peine cicatrisée sur son frond . Mon petit coeur a fait un tour . J'ai donc ouvert un sac de pâtée pour qu'elle puisse se requinquer.

Dans la vidéo, ci-dessous c'est elle en train de finir le second repas. Ceci-dit que ce soit sur deux pattes ou 4 pattes les représentantes de l'espèce féminine ont été servi au niveau repas au cours du moi de Mars chez moi

Mon chat Simba reste toujours éloigné quand il l'a voit mais ne lui court jamais après ni n'essaie de la frapper. Heureusement c'est tout le contraire avec les autres matous du quartier.

Elle est craintive, farouche. Je respecte la nature. L'apprivoiser n'est pas dans mes objectifs. D'après les petits miaulement qu'elle a poussé quand je l'ai croisé -- avant les repas --, je sentais bien qu'elle avait besoin de manger. J'espère juste qu'elle se remettra de cette petite blessure.

Le bateau prit le large et à son bord...

Un crépuscule comme on a voit souvent sur les côtes de Mercharrtz se profilait à l'horizon. Le bateau tout voile dehors était en approche du port. On pouvait en discerner les contours au loin tellement il était impressionnant. Sur les quais, la brume cachait le visage des personnes qui attendaient là. Quelques soldats surveillaient une cargaison importante...

Le bateau arriva à quai, baigné par les brumes de Mercharrtz. Les hommes chargèrent la cargaison. Les soldats surveillaient le déroulement du chargement. Celà avait durer des heures....

L'obscurité avait gagné le port depuis bien un moment. Si on était sur place, on aurait dit que le ciel s'était encore plus assombri. Pourtant aucun nuage ne guettait à l'horizon. Les étoiles semblaient disparaitre les unes après les autres. Un voile noir assombrit le ciel. Un sentiment étrange frappa les homes restés aussi bien à terre que sur le bateau. Le port fut plongé dans une obscurité des plus complètes. Un silence digne du 5ème enfer gagna cette partie du pays. On raconte depuis quelques temps, selon des rumeurs que "quelqu'un" se déplace. "Quelqu'un" que les mémoires des plus jeunes marins sur 3 générations n'ont jamais croisé..Ce ne sont que des rumeurs!

Un bruit grinçant gagna le port. On aura dit le bruit de la lame d'une épée touchant le sol. Une épée puis ce fut deux épées que l'on entendit. Enfin vint le bruit de la troisième épée mais celle-ci semblait finalement ne pas être le bruit d'une épée. Pendant un court instant le coeur des hommes du port s'était arrêter de battre. Ils eurent tous le même sentiment. Le bruit de ces épées touchant le sol était connus de tous dans ce pays. Mais ici, on ne s'attendait pas à l'entendre. Le bruit de la troisième épée furent finalement ceux des talons noirs d'une femme. C'est le bruit caractéristiques que fait les diamants de la lune noire. Hors uniquement les hauts dignitaires du 8ème enfer ont le droit de porter des talons avec de tels diamants à leur pointe.

Au son que firent ces diamants touchant le sol à la cadence de la marche de cette femme, les plus sombres souvenirs des marins refirent surface. Dans les bars de la ville, personne n'osa regarder par la fenêtre pour confirmer leur crainte. A ce bruit celà ne pouvait être qu'"elle", accompagnée de sa garde rapprochée. Les hommes comprirent qu'"elle" partait en direction du tout dernier bateau arrivé au port.

Le bruit des épées et des talons s'estompa. On comprit alors qu'"elle" était montée à bord. Le bateau prit ainsi le large. Le voile obscur se dissipa....

Les hommes du port se posèrent intérieurement tous la même question mais ils n'osèrent la poser à leur compagnons de route et de fortune..."Elle est en route. Pour quel pays? Où est la troisième épée?".

La vie reprit sur le port. Quelques anciens se souviennent que la troisième épée a toujours été la lame la plus tranchante et la plus froide du 8ème enfer.

Au large sur les mers....sur le bateau...sur la pointe du bateau, se tenait la dame en question, vêtu d'un très grand manteau noir. A sa main droite elle tenait un collier tapis de diamants rouges. Elle le faisait tournoyer. Elle avait le regard tourné vers le ciel, attendant que l'étoile pointe -- une étoile bien particulière --...Elle fixa l'horizon, chercha l'étoile. Elle la trouva. L'un des deux hommes de sa garde rapprochée se pencha vers elle. Elle tourna le regard vers lui "Dîtes au capitaine de faire voile vers les mers chaudes du Sud. Nous le ramenons.". Cette femme est connue dans tous les royaumes pour ne verser aucune l'arme. A la vue de l'étoile, on pouvait à peine discerner une légère larme.

Parfois pour retrouver l'amour perdu, un coeur et les plus grands pouvoirs du monde peuvent ne pas suffire(...)Il faut parfois faire appel à une aide très ancienne(...)La ruse, l'intelligence, l'honneur, la compassion et la désolation étaient les les sentiments vers lesquels le bateau faisait route.

Le grand conseil des douzes royaumes était prévu dans quelques temps. Quant à elle, elle avait prévu de faire un "léger" détour avant de s'y rendre. D'âpres négociations se profilaient à l'horizon.

lundi 19 mars 2018

[Documentation] WIP Prebuilt Toochain Linux 32 Bits: MinGW-w64 5.0.3 and GCC 7.2.0 (Posix Support) - version 003

This is a work in progress. Documentation is available at http://www.davidgis.fr/documentation/Build_Prebuilt_Toolchain_MinGW-w64_for_Linux-32bits_GCC-7.2.0_Testing/
  • Packages: Added some missing URLs for a few packages
  • Toolchain: removed --with-sysroot option, added some options for the compiler
  • Distro: added makeself
  • enhanced some commands for some packages
The main idea is to try to backport some commands used for Arch (aka mingw-w64-) but for Debian/Ubuntu on Linux 32 Bit. This is done only for the fun. There is already nice tools like MXE. I just wanted to learn by myself how to do this from scratch

samedi 17 mars 2018

[Documentation] WIP Prebuilt Toochain Linux 32 Bits: MinGW-w64 5.0.3 and GCC 7.2.0 (Posix Support) - version 002

This is a work in progress. Documentation is available at http://www.davidgis.fr/documentation/Build_Prebuilt_Toolchain_MinGW-w64_for_Linux-32bits_GCC-7.2.0_Testing/