Le blog de Jean David TECHER, un Réunionnais à Saint-Priest/Lyon

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche


< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 >

vendredi 9 février 2007

France 2 Télématin - Un chef cuisinier à la maison

Ce matin, en regardant le journal de france 2 dans télématin je suis tombé sur un reportage concernant:


Un chef cuisinier à la maison

A ce qu'il paraît c'est très à la mode . Trankilou quoi! Tu reste chez toi . Tu te déplaces pas ! Comme ça s'il y a un bon programme télé à la maison, tu reste trankil affalé dans ton clic-clac le temps que le chef cuisto fait à bouffer...«Oh z'y va Marcel fait péter le canard!...Elle vient la bouffe!...Oh Peuchère! J'ai la dalle moi! Si tu tiens à être payer grouiller ta fesse!»

A part contre, y'a un hic ......... Le prix ...50€/personne......Oh z'y va koi c'est pas donné! Le bâtard ! Sinon tu bouffes...tu fais comme si qu'il y a un truc qui passe par. Style aller au toilette pour aller ch... un bon coup! Par contre là, faut bien calculer son coup! Style si tu as commencé à entâmer le plat...d'être sûr au moins de laisser deux pitites bouchées dans l'assiette. J'suis sûr que là tu fais style que le plat était pas si bon que ça!

Donc je pense qu'il y aura à mona vis moyen de négocier le prix par la suite! Héhé !

Bien bouffer je ne dis pas non. L'idée me séduit même mais de là à payer 50€! Purée trop cher !

Mais bon je pense que si on devient un bon client, on peut avoir un rabais

jeudi 8 février 2007

Liens à conserver

Bon quand j'aurais un peu plus de temps je regarderais ces deux liens

mercredi 7 février 2007

Faille de sécurité pour PostgreSQL 8.2.2 et 8.1.7

Une erreur concernant les varchars a été détectée pour les versions 8.2.2 et 8.1.7 sorties lundi dernier Il est conseillé d'attendre avant d'upgrader vers ces récentes versions. Les utilisateurs de 7.3,7.4 et de la 8.0.11 ne devraient pas avoir de soucis. Des versions majeures/mineures en fonction des versions devraient être proposées dans un délais de 24h00 à 48h00.

mardi 6 février 2007

A la recherche du bonheur

Dimanche après-midi pour terminer de fêter mon anniversaire, je suis allé au cinéma avec Catherine voir ce film. Nous sommes allés à la séance de 16h45.

Le film était bien. Interprété par Will Smith, il était vraiment bien. Ce qui m'a beaucoup plus, ça a surtout été que ce film et inspiré d'une histoire vrai....Ayant tout perdu (son logement, sa femme, seule pour éduquer son fils...), il devient stagiaire pour devenir courtier en bourse. Malheureusement le stage n'est même pas rémunéré!

La force du film réside surtout dans le fait qu'à chaque fois qu'il lui arrive un problème, il ne baisse pas les bras et ne prends pas son temps pour se lamenter sur son sort. Il aura à peine pleurer une seul fois le long du film (la scène où il dort dans une petite salle de repli dans le métro). Mais c'est surtout à la fin qu' il m'a prit au coeur, quand il gagne son stage, envers et contre tous en dépit de tous les soucis accumulés. Le film n'est pas non plus moraliste. C'est ça qui est bien aussi.